De la mort à la vie

Chers amis, chers frères et sœurs dans le Seigneur, le texte de l’évangile qui fait fonction de la prédication de ce matin me semble, en tout cas, de première vue, paradoxal.

Il est question, là, de voir le Seigneur. Les Grecs, au nombre des personnes qui montaient pour célébrer la fête à Jérusalem, vinrent trouver les disciples de Jésus et leur demandent de voir le Seigneur. À celles et ceux qui demandent de voir le Seigneur, le Seigneur se présente comme étant le crucifié. Il est question ici de son heure, l’heure où le fils de l’homme sera glorifié ; cette heure est l’heure de la crucifixion. John Stott a dit, dans son livre intitulé « la croix de Jésus », l’heure pour laquelle le Jésus est venu dans le monde, c’est l’heure qu’il en est sorti

Poster un commentaire